Comment vivre longtemps heureux et bien portant

13 – Ménopause et bouffées de chaleur

| Non classé | 19 mai 2017

Ménopause et bouffées de chaleur

Par définition, la ménopause est l’arrêt des règles chez la femme et, en conséquence, l’arrêt de la procréation.

La ménopause se situe en moyenne autour de 51-52 ans, mais peut s’étendre entre 48 ans jusqu’à 58 ans.

Souffrir de bouffées de chaleur varie selon les femmes. Certaines femmes n’en souffriront pas, alors que d’autres seront très gênées par celles ci.

La ménopause est une période de transition entre la première période de la vie de la femme qui a ses règles et est normalement féconde, et la période de la vie ou la femme n’a plus ses règles et ne peut plus procréer.

 

Les bouffées de chaleur sont liées à la perturbation hormonale entrainée par cette période de transition ou la femme passe d’un fonctionnement hormonal à un autre, avec baisse de la production d’hormones.

Cette période de transition peut s’accompagner de perturbations psychologiques, le plus souvent liées à de fausses croyances générant anxiété et dépression.

Il est important que la femme, pendant cette transition, puisse être très bien informée sur cette période de sa vie afin d’éradiquer ces fausses croyances.

Bien des femmes confondent vie sexuelle et procréation.

La ménopause n’est pas la fin de la vie sexuelle et du désir sexuel.

D’autres femmes ont fortement investi leur fonction de procréation et vivent la fin de cette possibilité de procréer comme un véritable deuil.

Ces femmes pourront être aidées par un accompagnement psychologique, comme une psychothérapie brève à visée pédagogique, sexothérapie.

Nous ne pouvons que souligner ici la nécessité de se faire accompagner par son médecin gynécologue et bénéficier d’un traitement hormonal de substitution bien dosé afin de parer à ces perturbations.

Au delà de l’arrêt des règles, les femmes peuvent encore présenter des bouffées de chaleur, une sècheresse vaginale, des insomnies liées aux bouffées de chaleur et au déficit hormonal.

L’insomnie peut entrainer fatigue, troubles du caractère, dépression et prise de poids en conséquence.

Là encore un traitement de substitution bien conduit permettra de régler ces problèmes, lesquels, à l’époque de la médecine moderne, ne sont plus une fatalité.

La femme, bien accompagnée sur le plan du traitement, de l’information, de ses obstacles personnels psychiques, pourra envisager alors la seconde partie de sa vie et son épanouissement par le plaisir sexuel et la mise en place de ses capacités créatives sublimant sa capacité, ancrée en elle, de procréation.

Cette période heureusement traversée lui donnera 40 ans ou plus de vie de plaisir et d’affirmation d’elle même, de rayonnement et de créativité tout en conservant à la fois ses désirs et son pouvoir de séduction.

Source : Article Isabelle Eustache, Journaliste Santé, 28/10/2015

Pas de tags

  

Laisser une réponse

CommentLuv badge

paperbackstack_550x498.jpgcouv

Articles récents

Prenez votre santé en main ! Offrez-vous une Longévité Heureuse

Commentaires récents